L’immobilier dans les Yvelines

Un cadre de vie exceptionnel

La nature y est omniprésente sous toutes ses formes, favorisant la pratique de nombreux sports de plein air. Au plan professionnel, le département compte plusieurs bassins d’emplois importants et de nombreuses zones d’activité. Sur un plan plus personnel, le département offre un habitat très diversifié en termes de style et de budget. Pour finir, les nombreuses infrastructures de transport présentes dans le département permettent de rejoindre Paris en plusieurs endroits, ainsi que les côtes de la Manche et de l’Atlantique.

Le marché de l’immobilier dans les Yvelines

Le département des Yvelines est très vaste, et les prix sont très variables d’un secteur à l’autre, et même d’un quartier à l’autre d’une même ville. Pour donner un ordre d’idée, le prix moyen dans l’ancien s’établit aux environs de 3.500 € le m², dans une fourchette moyenne allant de 1.700 € à 5.800 euros le m². Sans surprise, Saint-Germain-en-Laye (Le Plateau, Pereire) et Versailles (Saint-Louis, Notre-Dame, Clagny-Glatigny) s’imposent comme les villes les plus chères du département, immédiatement suivies des villes des Boucles de Seine (Maisons-Laffitte, Chatou, Le Vésinet, Le Pecq). Au nord-ouest du département, les villes du Mantois et du Val de Seine (Mantes-la-Jolie, Houdan, Epône, Freneuse, Bréval) présentent aujourd’hui un prix moyen de 2.400 € le m², après avoir enregistré une hausse vertigineuse au cours des cinq dernières années. Au centre, la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines regroupe sept communes, offrant ainsi un large panel de biens à des prix très variables. Dans le sud du département, Rambouillet et ses environs offrent également de bonnes opportunités.